Actualités Santé

Guy « Ti-Paul » Bélanger en spectacle pour la Fondation de l'hôpital 0

Brigitte Dubé - La Voix gaspésienne
Guy   Ti-Paul   Bélanger, entouré de la chef de programme et service au CLSC de Matane, Julie Sutton et du président de la Fondation de l hôpital de Matane, Frank McMullen. Photo Brigitte Dubé

Guy Ti-Paul Bélanger, entouré de la chef de programme et service au CLSC de Matane, Julie Sutton et du président de la Fondation de l hôpital de Matane, Frank McMullen. Photo Brigitte Dubé

Le Matanais Guy Bélanger, alias Ti-Paul, a décidé de mettre son talent d'humoriste amateur au service de la Fondation de l'hôpital de Matane. Il invite toute la population à assister à son spectacle intitulé « Mon dernier plongeon », qui se tiendra le samedi 21 avril à 20 h, à la Salle Albert-B.-Lavoie de la Polyvalente.

Tous les profits tirés de la vente des billets, offerts au coût de 15 $, seront versés à la Fondation de l'hôpital pour des projets liés à la santé mentale au CLSC.

« Guy est très autonome et discipliné, explique la directrice générale de la Fondation, Marie-Josée Lapointe. Il a trouvé lui-même ses commanditaires et les a convaincus de contribuer, de sorte que tous les frais techniques et autres sont déjà couverts. »

Un quatrième spectacle, un vieux rêve

Il s'agit pour Guy Bélanger d'un quatrième spectacle, avec le meilleur des trois premiers et de la nouveauté. Il a sa façon bien à lui d'aller chercher les rires du public. « J'ai de la misère à retenir mes textes par cœur, dit-il. Ça fait que j'ai mes thèmes, avec le début et le punch final pour chaque numéro, puis j'improvise, indique-t-il. Mon spectacle va être tellement bon que j'achèterais tout de suite un billet si c'était pas moi qui faisait le show! », a-t-il lancé en conférence de presse.

Pour lui, monter sur la scène de la Polyvalente, c'est un vieux rêve qui se réalise. « Ce sera pour moi une revanche. Je ne suis pas allé à la Polyvalente, regrette-t-il. Je n'étais pas bon à l'école. Je voulais devenir docteur, mais quand ils ont vu mes notes, ils m'ont dit que je serais mieux de faire un malade. »

Ti-Paul invite donc les gens à l'aider à réaliser son rêve tout en contribuant à une bonne cause, le 21 avril.